Au jour 71 du confinement de l’être confiné

Des allées et venues à différents endroits sur le terrain du CHSLD, tous avec vue rapidement en contre-plongée sur les quatre grands pins, des allées et venues entre l’extérieur et l’intérieur pour de l’espresso et de l’eau.

Peu après un souper frugal non arrosé d’un rouge, pas de Vieille mule avec un sandwich, je suis allé aux quatre grands pins, puis j’ai décidé de rouler en 4e vitesse. Passant devant une employée fumant sa clope, elle me dit :

– Allez pas trop vite. On vous surveille.

Réplique spontanée après avoir mis les freins :

– Ça je le sais.

De retour à nouveau aux pins, j’ai dû rentrer définitivement vers 20 heures quand on m’a attaqué.

– Vite, gang, un handicapé sans défense.

Ils ont commencé à me piquer dans le cou et sur les bras, des bras paralysés incapables de se débarrasser des moustiques.

De la pluie au menu demain, chic, ça sentira bon, peut-être une allée et venue en vitesse aux pins pour les sentir, puis j’écouterai les gouttes.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s