Au jour 61 du confinement de l’être confiné

J’ai passé une partie de l’après-midi au coin aux quatre pins. J’avais l’intention d’y retourner après le souper, non, la chaleur m’écrase… pis je suis fatigué d’avoir écrit dans ma tête.

J’ai déjà écrit qu’ils étaient deux pins, ils sont en réalité trois à tenir les rangs tandis qu’un autre se tient à l’écart.

A commencé le troisième mois de confinement au CHSLD. J’ai obtenu une libération conditionnelle, conditionnelle à ce que mes roues demeurent dans la cour ou n’aillent pas plus loin qu’à l’arrière du CHSLD ; le petit coin.

On m’a demandé si je désirais qu’on installe la clim dans ma chambre. Non. Je vais endurer les trois journées, il y aura encore de la fraîcheur, je veux ouvrir sur la forêt. Mais ce sera la première et dernière canicule dans ma chambre. On installera le plexiglas et le tuyau.

Sinon, j’ai la visite de ma mère. Aux 4 pins. Je lui ai dit de respecter les deux mètres de distanciation des quarante-sept années de son accouchement, puis j’ai remarqué des snipers sur le toit.

J’attends impatiemment ma libération pour aller à la maison. J’espère qu’on ne m’obligera pas à aller en maison de transition.

Une réflexion sur “Au jour 61 du confinement de l’être confiné

  1. François,
    Je viens de te lire et ça me touche sincèrement. Tu vois la belle nature qui t’entoure çà nous aide a passer a travers et accepté nos malheurs, faut rester positif. Odile va te parler de Pierre, on va passer notre été 2020, hopital. Je t’embrasse et je t’aime fort mon beau François

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s