Au jour 20 du confinement de l’être confiné

Le jour se termine sous un ciel gris et lourd d’où s’échappent des flocons. Je m’évaderais du CHSLD pour blanchir davantage ma barbe, tirer ma langue aux flocons, au vent, au confinement.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s